Qwice.org – L'appli d'intelligence collective !

La haine en ligne évolue mais ne baisse pas

Chateau de cartes noires à un étage

L’ONG Respect Zone a sorti récemment une nouvelle étude sur la haine en ligne en partenariat avec l’entreprise Netino by webhelp. L’étude n’observe ni augrmentation ni diminution des discours haineux sur internet. En revanche, elle montre une évolution des sujets sur lesquels les discours se portent.

L’étude a été menée sur 67 751 commentaires Facebook de médias clients de Netino by Webhelp, après la modération automatique de Facebook qui prétend modérer préventivement 97% des commentaires haineux avant le signalement d’un utilisateur.

Les agressions entre internautes

Selon cette étude les agressions entre internautes représentent la majorité des contenus haineux. En 2020 une nouvelle catégorie de contenu haineux a vu le jour : les insultes et attaques entre les internautes liées à la pandémie de Covid-19. Les internautes s’attaquaient et se dénonçaient entre eux pour des comportements jugés « inciviques ». Cette forme de haine a atteint un pic en Mars représentant 6,78% des commentaires haineux analysés, avant de redescendre progressivement tout au long de l’année. Il s’agit de la période pendant laquelle la France a connu son premier confinement lié au Covid-19.

La baisse des attaques contre les politiques

Les politiques ont moins été la cible des discours de haine pendant l’année 2020. On remarque étrangement que les courbes évoluent en miroir : moins les politiques sont attaqués, plus les internautes s’attaquent entre eux, à une personne « autre », « différente ». C’est une des conclusions qu’on peut tirer de cette étude et qui revient sur tous les graphiques à différentes échelles sur des sujets variés : la haine ne disparaît pas, ne diminue pas, mais se déplace.

Moins de haine contre les terroristes, plus contre les croyants

La critique qui s’exprimait contre les terroristes et les criminels dans les années précédentes diminue. En revanche, les musulmans et les juifs sont davantage la cible d’attaques qu’auparavant. Il semble y avoir ici également un glissement de la haine d’un sujet vers un autre qui pourrait être interprété comme un amalgame de la part des internautes.

Baisse de l'homophobie, hausse de la transphobie

La part de l’homophobie dans les discours de haine a diminué au cours de l’année 2020 pour atteindre 0% de l’échantillon des commentaires analysé par l’étude du mois de juillet au mois de décembre 2020. Cependant la courbe de la baisse des discours homophobes fait ressortir en miroir la hausse des attaques contre les personnes transsexuelles. Corrélation ou causalité ? Difficile encore une fois d’apporter des conclusions formelles, mais une tendance semble se dessiner.

L’étude remarque également des attaques régulières contre les personnes rousses et les personnes obèses.

Cette étude est à prendre avec des pincettes car elle ne permet pas de tirer de grandes conclusion. En revanche le tri des données et le travail effectué pour classer ces 67 751 commentaires haineux dessine des tendances qui mériteraient que l’on s’y attarde un peu plus. Nous vous invitons à lire l’étude sur le site de Netino, et espérons que d’autres études viendront confirmer ou infirmer ces résultats. Plus nous aurons de travaux et de données sur ce sujet, plus nous pourrons collectivement lutter efficacement contre la propagation des discours haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.