Qwice.org – L'appli d'intelligence collective !

Twitch attaque des harceleurs en justice

Gamer de dos devant son ordinateur de bureau

Il s’agit peut-être d’une première dans le domaine : Twitch a décidé de porter plainte contre des utilisateurs de sa plateforme qui auraient organisé des raids de cyberharcèlement.

Les personnes visées

La plainte portée par la société Twitch Interactive est accessible en ligne. Nous pouvons y voir que la société américaine basée à San Francisco poursuit deux internautes connus sous les pseudonymes de « CruzzControl » et « CreatineOverdose », tous deux européens, respectivement hollandais et autrichien. Une bonne occasion de rappeler que se situer dans un pays éloigné n’est pas une protection qui permet d’échapper à la justice.

Les deux internautes sont accusés d’avoir envoyé  à l’aide de bots de nombreux messages contenants des propos racistes, sexistes et homophobe, ainsi que des liens vers des vidéos choquantes.

Ces utilisateurs auraient créé de nombreux comptes à l’avance pour pouvoir organiser ces attaques, afin de contourner le système de modération de Twitch. Cette technique leur a permis d’envoyer plusieurs dizaines de messages par minute.

Logo Twitch sur une tache de peinture

Quelles conséquences ?

Cette affaire pourrait créer un précédent et inciter d’autres plateformes à poursuivre en justice les utilisateurs aux comportements manifestement illicite. Porter plainte dans une affaire de harcèlement en ligne n’est pas une chose facile et de nombreuses victimes aimeraient avoir le soutien des plateformes pendant leurs démarches.
En France, le gouvernement avait tenté de responsabiliser les plateformes en ligne avec la Loi Avia qui a été en grande partie retravaillée par le conseil constitutionnel.
La régulation sur ce sujet n’est pas encore très claire. Les plateformes, les harceleurs et leurs victimes évoluent encore malheureusement dans un cadre juridique peu adapté et dont les contours sont flous.

Les plateformes privées se substitueront-elles à la justice ? Les états trouveront ils un moyen de faire respecter leurs lois sur internet ? Comment traiter des milliers d’infractions, de délits et de crimes qui se passent tous les jours sur internet ? Faut-il modifier les règlementations des plateformes ?

Comment faire d’internet un espace plus sécurisé tout en respectant la liberté d’expression ?

Voici des questions qui concernent beaucoup de monde actuellement, et sur lesquelles nous travaillons activement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.