Qwice.org – L'appli d'intelligence collective !

Des brevets de propriété intellectuelle générés par IA

un homme devant un ordinateur avec une ampoule à la place de la tête, la lune en arrière plan

Aujourd’hui je vous propose de vous arrêter un petit moment sur un article publié par Le Journal d’Afrique, relayé sur twitter par Calimaq. Nous y apprenons que le 28 juillet 2021 en Afrique du Sud, la première Intelligence Artificielle est devenue propriétaire d’un brevet de propriété intellectuelle.

Cette nouvelle information plonge le reste du monde dans l’interrogation et l’inconnu. En France, déposer un brevet de propriété intellectuelle sur une invention vous donne un monopole pour une durée de 20 ans maximum.

Problème : que se passerait-il avec une intelligence artificielle qui serait capable de générer et de déposer des brevets de propriété intellectuelle à l’infini ?

deux hommes au téléphone marchant sur le symbole de l'infini

Devant cette décision de l’Afrique du Sud, que doivent faire les autres pays ? Refuser de reconnaître ce principe, ou alors l’accepter et entrer dans une guerre de propriété intellectuelle générée par intelligence artificielle ? Le débat anime actuellement plusieurs scientifiques et juristes dans le monde entier.

Rassurons-nous, pour l’instant, l’IA du nom de DABUS n’a pour l’instant comme mission que de réaliser des récipients alimentaires contenant mieux la chaleur. L’entreprise derrière DABUS a également généré d’autres intelligences artificielles dans des domaines aussi exotiques que les partitions musicales ou les brosses à dents.

Un enfer administratif et judiciaire est à venir. L’office européen des brevets (EPO) doit rendre sa décision le 21 décembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.